QUAND MUSIQUE REJOINT SCULPTURE: Stabat Mater de Pergolèse

 La musique que j’écoute est plutôt éclectique, mais lorsqu’il s’agit de sculpter rien de tel que la musique classique. Elle exalte mes sentiments et c’est à croire qu’il n’y a pas qu’un organe des sens qui est mis à contribution tant elle me traverse tout le corps, s’attarde dans mes « tripes », réapparaît sous forme de frissons le long de ma peau et sort soudain au bout de mes doigts pour s’enfoncer à nouveau et se mélanger à la glaise pour dessiner courbes et volutes.

J’ai découvert cette voix magnifique de contralto en la personne de « Delphine Galou » qui interprète des morceaux du « Messie »et de « Rinaldo »de Handel dans le film « Requiem pour une tueuse » avec « Mélanie Laurent » dans le rôle de la « contralto ». Dans un autre registre la voix de la « Soprano colorature » « Malia Bendi Merad »est elle aussi très belle.

Je vous laisse écouter: